jeudi 18 juillet 2019

Le temple de Karnak, par Maurice Pillet



“Un peu confus au premier aspect, le plan de Karnak obéit cependant à une conception simple que les modifications successives n'ont pas altérée. Une grande enceinte de puissants murs en briques crues mesurant une dizaine de mètres à la base, s'élevant primitivement à 16 ou 18 mètres enferme le temple d'Amon proprement dit et celui de Khonsou son fils mesurant 480 mètres sur 550 mètres environ ; elle est percée de quatre grandes portes et de trois poternes. L'axe principal du temple est perpendiculaire au cours du Nil, c'est-à-dire qu'il a une direction sud-est-nord-ouest ; une courte avenue de béliers, l'animal consacré à Amon, et un quai d'embarquement le terminent au nord-ouest.
Accolée à cette enceinte, sur sa face nord, est une enceinte plus petite, celle de Mantou, dieu guerrier de l'ancienne Thèbes, qui ne mesure que 155 mètres au carré. L'axe de ses constructions est perpendiculaire à celui du grand temple d'Amon et se signale par une grande porte d'entrée, précédée d'une allée de béliers ruinée et d'un autre quai d'embarquement.
De l'autre côté, se détachant du milieu sud de l'enceinte d'Amon, une longue avenue de béliers de 325 mètres environ conduit à l'entrée d'un temple ruiné, celui de Mout, la femme du dieu, orienté ver le nord. L'enceinte de briques crues, très abîmée, mesure 160 mètres sur 350 mètres.
En dehors de ces trois enceintes, il existe bien des ruines d'édifices plus petits, pour le plupart encore ensevelis sous les décombres et auxquelles il est inutile de nous arrêter. Mais signalons de suite, devant le temple de Khonsou, à l'angle sud-ouest de l'enceinte d'Amon, la grande porte intacte décorée par Evergète Ier, et d'où partait une longue route dallée, bordée d'une double rangée de béliers, "le chemin du dieu" qui, long de 2 kilomètres et demi, joignait Karnak au temple de Louxor, la maison de campagne d'Amon, où il allait à certaines grandes fêtes de l'année.”
(extrait de “Thèbes, Karnak et Louxor”, 1928)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire